Os du bras

Os du bras

Définition

On utilise encore couramment le terme « bras » pour désigner une section du membre supérieur humain qui se situe entre notre épaule et notre poignet.  Cependant, dans les faits, ce n’est pas tout à fait vrai biologiquement parlant car ce terme désigne seulement la zone située entre le coude et l’épaule.   La zone qui se trouve entre le coude et le poignet forme quant à elle l’avant-bras.

Description en détail

Le bras n’a qu’un seul os : l’humérus.  Il s’agit d’un os long, bilatéral (c’est à dire présent à gauche et à droite) et triangulaire (sa partie centrale a trois faces).  L’humérus forme l’une des articulations de l’épaule avec la scapula (plus couramment appelée « omoplate ») et forme l’articulation du coude avec les os de l’avant-bras, soit le radius et l’ulna (anciennement connu sous le nom de “cubitus”).

Les os qui forment l’avant-bras sont également des os longs et sont presque d’égales longueurs (l’ulna étant légèrement plus long que le radius).  Outre l’articulation du coude qu’ils forment avec l’humérus, ces deux os forment l’articulation du poignet avec les os du carpe.   Ils peuvent également effectuer une rotation l’un autour de l’autre, ce qui nous permet de tourner la main dans toutes les directions.

Le radius est un os triangulaire qui est situé du même côté que le pouce (lorsque la paume de la main est orientée vers l’avant), donc du côté externe de l’avant-bras.  L’ulna quant à lui est situé du côté de l’auriculaire (communément appelé « petit doigt »), donc du côté interne (ou médial) de l’avant-bras.

os-bras

Les fractures

Les fractures touchant les os du bras et de l’avant-bras sont les plus fréquentes parce que ces os sont facilement exposés aux chocs lors d’une chute, d’un coup ou d’un accident. Entre autres parce qu’en cas de situation potentiellement dangereuse, on a le réflexe de chercher à se protéger en tendant les bras devant soi ou en les plaçant devant notre visage.  Les personnes âgées souffrant d’ostéoporose sont particulièrement vulnérables aux fractures.  Les fractures provoquent une douleur vive ainsi qu’une enflure et sont généralement diagnostiquées lors d’un examen clinique, à la suite d’une radiographie ou, plus rarement, à la suite d’une tomodensitométrie.

Traitement

Pour traiter une fracture d’un os du bras ou de l’avant-bras, on doit immobiliser la zone touchée.  Pour les cas les plus légers, une simple écharpe peut parfois suffire mais, dans les cas plus sérieux, on pose un plâtre qui devra être porté durant plusieurs semaines.  Parfois, il est nécessaire de réaligner les os (on parle alors de réduction de fracture) pour qu’ils puissent se ressouder dans une position correcte.  Dans les cas les plus graves toutefois, on doit pratiquer une opération chirurgicale.

Prévention

Comme c’est le cas pour tout les os du corps, la santé des os du bras est favorisée par la pratique d’une activité physique régulière et par une alimentation saine riche en calcium, en vitamine D, en magnésium, en phosphore, en vitamine K, en potassium et en vitamine C.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu