Modere : infiltré par des journalistes

Modere : infiltré par des journalistes

Ce qui distingue le système de vente multi-niveaux (légal) du système de vente pyramidale (illégal) est la façon dont les vendeurs reçoivent de l’argent. Alors que dans le premier cas, le vendeur doit recruter des revendeurs qui défraient un montant pour avoir le droit de vendre eux aussi, dans le second cas, le vendeur ne perçoit des revendeurs qu’il recrute qu’un pourcentage des ventes.  Cependant, ça ne veut pas dire qu’une compagnie utilisant la vente multi-niveau est forcément honnête.

De belles promesses de Modere

Modere est une société américaine de marketing multi-niveaux Implantée en Belgique depuis 2015 et spécialisée dans la production et la vente de produits cosmétiques et de soins du corps de même que des produits d’entretien ménagers.  Ses produits sont décrits comme étant faits d’ingrédients sains et sécuritaires, efficaces et bons pour l’environnement.

Sur une multitude de vidéos, ses vendeurs expriment une satisfaction aussi béate qu’uniforme au sujet de leurs conditions de travail: ils sont libres, travaillent où ils le veulent quand ils le veulent, ils voyagent et bien sûr gagnent beaucoup d’argent.  Bref, la belle vie.

L’infiltration par « On n’est pas des pigeons »

Pourtant, un téléspectateur de On n’est pas des pigeons, contacte l’émission un beau jour pour exprimer ses inquiétudes au sujet d’un proche qui est vendeur pour Modere.  Selon ses dires, l’homme est littéralement obsédé par la vente, y consacrent tout son temps jour et nuit et donne l’impression de subir une immense pression à la performance de la part de son employeur.  La question suggérée par le téléspectateur pour l’émission est claire et sans détour:  « Le système Modere est-il une arnaque et ses produits sont-ils vraiment fiables? » C’est la stagiaire Lou-Marine Vanden Abeelen qui est chargée de l’enquête.  Pour se faire, elle prétend vouloir postuler pour un poste de vendeuse pour modere et est invitée à une réunion d’information.

Un passé douteux des fondateurs de Modere

La conférencière vante évidemment les conditions de travail qui prévalent chez Modere et affirme également que Modere fait de la recherche et développe ses produits depuis plus de 30 ans, que la société a inventé le concept de Social Retail (qui mise sur la recommandation par des clients satisfaits à des clients potentiels).    Or, selon Alain Decrop, qui enseigne le marketing à l’Université de Namur, Modere n’a pas inventé le social retail et l’a simplement combiné à la vente de ligne par parrainage.  Cependant, il y a bien plus troublant.

Le nom commercial Modere n’a été enregistré en fait qu’en 2015.  Avant cela, la société, fondée par un couple formé de Thomas et Leslie Dee Mower,  portait le nom de Neways.  La compagnie avait eu quelques démêlées avec la justice.  Tout d’abord, une condamnation en 2003 à verser une amende de 2 milions de dollars pour vente illégale d’hormones de croissance suivie d’une autre condamnation en 2006 à deux ans de détention pour une fraude fiscale de plus de 3 millions de dollars et ensuite.  Ce n’est pas tout: en 2008, un rapport accablant de la US Food and Drug Administration révèle la présence de radiations ionisantes dans deux compléments alimentaires de Neways, un procédé de conservation des aliments que la compagnie niait utiliser à l’époque.

L’enquête se poursuit chez Modere

Suite à une proposition que lui fait une vendeuse avec laquelle elle a été mis en contact, Lou-Marine se rend à un atelier de soin du corps à domicile où elle doit apprendre l’art de vendre les produits Modere.  Une caméra cachée filme l’atelier.  Au cours de l’atelier, l’animatrice prétend que le psoriasis est une inflammation de la peau liée aux intestins, que la peau devient sèche lorsqu’on ne boit pas suffisamment d’eau.  Pire: elle induit les gens en erreur au sujet du cancer, en prétendant par exemple que les cellules cancéreuses ne se développent que dans un corps acide et qu’il suffit de rendre ce dernier alcalin pour éviter le cancer.   Les participants appliquent une douzaine de produits différents sur leur peau alors qu’il est impossible d’avoir une bonne idée de l’effet individuel des produits en procédant de cette façon.

D’autres vendeurs véhiculent des informations fantaisistes.  L’un d’eux prétend qu’un jus de fruit de Modere agit comme un anti-douleur et est aussi efficace que la morphine et a une action anticancéreuse et même soigne la maladie de Parkinson!  Lou-Marine réussi à mettre la main sur la liste des ingrédients nocifs dont Modere prétend que ses produits sont exempts.   Pourtant, un soin anti-âge de l’entreprise contient deux des ingrédients qallergènes ui font partie de la liste : le polysorbate 20 et l’acrylate copolymer.   Dans une crème de nuit, une analyse a révélé la présence de paraben, d’aluminium, de phosphates et de phtalates.

Un silence coupable de Modere

La production de On n’est pas des pigeons a contacté le siège social de Modere pour obtenir ses réactions, lui proposant même de visionner les reportages avant l’enregistrement final de l’émission.  Modere a refusé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu